Syrie: la ghettoïsation en marche.

i
© DR

Syrie: la ghettoïsation en marche.

4 décembre 2017
Entretien avec Jihad Youssef, prêtre de la communauté de de Mar Moussa en Syrie. Comment créer du dialogue interreligieux dans une Syrie minée par la guerre civile? Entretient diffusé par l'émission Hautes Fréquences, le 3 décembre 2017

Il sʹappelle Jihad Youssef, il est Syrien, prêtre et membre de la communauté œcuménique et mixte de Mar Moussa. Fondée par le père jésuite Paolo DallʹOglio - enlevé à Raqqa le 29 juillet 2013 et dont on reste sans nouvelles - elle œuvre pour le dialogue islamo-chrétien. Musulmans et chrétiens reviennent à nouveau séjourner au monastère de Mar Moussa situé à 80 km au nord de Damas. La communauté aide les habitants, fournit des médicaments, a permis la reconstruction de plusieurs maisons dans la ville voisine de Nebek. Elle a même créé une école de musique et un jardin dʹenfants où chrétiens et musulmans se côtoient. Mais la véritable inquiétude du frère Jihad, ce sont ces murs qui demeurent dans les esprits. Car la guerre a renforcé les positions. Les partisans du dialogue sont encore plus convaincus de sa nécessité, et ceux et celles qui se méfiaient des autres communautés ethniques et religieuses ont vu leur peur augmenter. Conséquence, la mosaïque ethnoreligieuse quʹétait la Syrie disparait. Les sunnites, chiites, chrétiens, alaouites, kurdes choisissent de vivre entre eux, en ghetto. " Mon pays est fragile et rien nʹest résolu ". Un témoignage recueilli par Catherine Erard.