Qui sont les Coptes et quelles sont les raisons de leur persécution?

i
© CC Flickr/Etienne Valois

Qui sont les Coptes et quelles sont les raisons de leur persécution?

3 août 2017
Bouc émissaire
Les Coptes ont à nouveau été victimes de violence lors d’un double attentat dans deux églises en Egypte, au mois d'avril. Mais qui sont ces chrétiens qui composent près de 10% de la population égyptienne?

Quelques réponses pour comprendre qui sont les Coptes. Encore une fois, ils ont été victimes de violence. Le dimanche des Rameaux, le 9 avril dernier, des bombes ont explosé dans deux églises, dont une à Alexandrie où se trouvait le pape copte. Des dizaines de personnes ont été tuées et beaucoup d'autres blessés.

Qui sont les Coptes?

Les Coptes sont la plus grande communauté chrétienne en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, et l'un des plus anciens groupes chrétiens au monde. Cette communauté est officiellement connue comme l'Eglise copte orthodoxe d'Alexandrie et a été fondée par l'apôtre Marc en l'an 42.


Les Coptes sont une Eglise orthodoxe orientale, ce qui signifie qu'ils diffèrent doctrinalement des Eglises orthodoxes des pays de l’Est et de l'Eglise catholique romaine. D'autres Eglises orthodoxes orientales se trouvent en Ethiopie, en Erythrée, en Syrie et en Arménie.

Est-ce qu'ils reconnaissent le pape?

Les Coptes ont leur propre patriarche, le pape Théodore II d'Alexandrie, qui a pris ses fonctions en 2012 après que son nom ait été tiré au sort dans un calice en verre par un garçon aux yeux bandés. Le pape François de l'Eglise catholique romaine a été très présent dans son soutien aux Coptes et devrait rencontrer son homologue en Egypte à la fin du mois. Après les bombardements du dimanche des Rameaux, le pape François a envoyé ses «profondes condoléances» à Théodore II.

Où vivent les Coptes?

La plupart des Coptes vivent en Egypte, où la communauté compte environ 10% de la population du pays. L'Eglise éthiopienne orthodoxe de Théodore a d'ailleurs partagé un patriarche avec eux jusqu'en 1959, année où on lui a accordé son propre patriarche. Par conséquent, les rituels des deux Eglises se ressemblent énormément. Les Coptes sont aussi la plus grande dénomination chrétienne en Libye et au Soudan. Les Etats-Unis comprennent la plus grande diaspora copte et bien qu'il n'y ait pas de chiffres exacts, elle est estimé à des centaines de milliers de fidèles. Il existe également un nombre important de membres au Canada et en Australie.


Parmi les personnages célèbres de cette confession, on retrouve le chirurgien cardiaque renommé Magdi Yacoub, l'ancien secrétaire général des Nations Unies Boutros Boutros-Ghali et Dina Powell, la conseillère adjointe en sécurité nationale du président Donald Trump.

Les Coptes sont-ils arabes?

C'est une question délicate qui met en évidence les différences politiques autant qu’historiques et personnelles. Avant la conquête musulmane de l'Egypte au VIIe siècle, ce pays était principalement copte. La langue copte, qui n'existe aujourd'hui que dans la liturgie de l'Eglise, y a été largement parlée. Ainsi, puisque leur langage et leur religion sont antérieurs à l'arrivée des Arabes en Egypte, de nombreux Coptes ne se considèrent pas comme tels. Pourtant, le mot «Copt», dérivé du grec, signifie à la base le peuple égyptien et c'est pourquoi certains musulmans modernes s'y identifient. Comme pour de nombreuses questions d'identité, celle-ci est compliquée et personnelle. Toutefois, de façon générale, les Coptes ne s'identifient pas aux Arabes.

A quoi ressemble la vie des Coptes en Egypte?

D'un côté, les Coptes sont bien intégrés dans la société égyptienne, de l’autre, ils subissent une discrimination quotidienne de manière insidieuse et évidente, et sont souvent victimes de violence sectaire. La discrimination officielle contre les Coptes est quelque peu cyclique et ressurgit régulièrement, sous une forme ou une autre, depuis la conquête musulmane. Bien que les Coptes aient réussi dans de nombreux domaines en Egypte, ils continuent à se voir confrontés à un plafond de verre dans de nombreuses institutions militaires et gouvernementales.
La violence contre ce groupe religieux est un problème depuis de nombreuses décennies. La communauté a été considérée comme complice du renversement du président Mohamed Morsi qui était soutenu par les Frères musulmans, et au lendemain de son renvoi, des dizaines d'églises à travers le pays ont été incendiées. De plus, des entreprises chrétiennes et des organisations coptes ont été attaquées. Avec la montée du groupe Etat islamique en Egypte, la situation est devenue de plus en plus critique.


Le groupe terroriste a revendiqué l'attaque mortelle de décembre 2016 à l'église Saint-Pierre-et-Paul au Caire, qui se trouve à côté du siège du pape copte. En février dernier, le groupe a publié une vidéo déclarant que les Coptes étaient leurs «proies préférées». A la même période, plusieurs Coptes vivant dans le Sinaï ont été assassinés, incitant des centaines de familles à fuir leurs maisons. Le groupe Etat islamique a également revendiqué les deux attentats du dimanche des Rameaux.
Bien que les Coptes dépendent du gouvernement égyptien pour les protéger, Amnesty International a publié en 2013 un rapport indiquant que les forces de sécurité ne faisaient pas leur travail.