Que l'ultraforce soit avec vous

i
© Istock

Que l'ultraforce soit avec vous

7 septembre 2017
Chronique
Michel Kocher, directeur de Medias-pro, inaugure la nouvelle rubrique "Chronique" de Réformés.ch. Il s'interroge sur les modes de résistance et sur les convergences que notre média doit développer dans un monde marqué par le développement du numérique, de l'économie de marché et des nouvelles technologies.

Vous connaissez la salutation "Que la force soit avec toi". Permettez-moi de vous dire, c'est dépassé. Dans notre monde 3.0, une nouvelle salutation s'impose "Que l'ultraforce soit avec toi". A chacune de nos séances de rédaction au 3ème étage du n° 5 du chemin des Cèdres à Lausanne, nous nous entraînons à la pratiquer. D'ailleurs si vous nous téléphonez, n'oubliez pas de terminer par cette civilité du temps présent: "Que l'ultraforce soit avec vous".

Dans un livre qui vient de paraître, le philosophe Pascal Chabot parle de l'ultraforce. Ce néologisme lui permet de nommer ce qui est au coeur de l'alliance entre le monde numérique, l'économie de marché et la technologie. L'ultraforce crée un nouveau monde dans lequel règne un trio tout puissant: l'énergie, l'argent et l'émotion. Dans ce monde, l'existence humaine est fragilisée. Le penseur en appelle à des ressorts éthiques et existentiels dans lesquels les protestants devraient complètement se retrouver. Ce qui n'est pas un hasard, eux dont la culture individualiste a indirectement contribué à l'éclosion de ce monde fragmenté.

Au trio tout puissant de l'énergie, de l'argent et de l'émotion, le philosophe oppose une autre démarche, un autre trio. Il invite à faire converger trois facettes de nous-mêmes. Une personne qui cherche sa place dans le monde, un consommateur tiraillé par une offre mondialisée et un visage unique, dans son mystère et sa grandeur. Voilà qui est bien séduisant et qui pourrait être l'objectif à se donner pour le nouveau site Réformés.ch  Mais pour lutter contre l'ultraforce, de quels contre-pouvoirs disposons-nous? Existe-t-il une ultraforce de la foi, de la religion, de l'éthique, de la bienveillance, de l'écologie, de la justice, de la fraternité dans laquelle nous pourrions puiser?  Je crains que non, ou alors je me méfierais de cette seconde ultraforce, qui ne serait que le miroir de la première.

La principale force que reconnaissent les protestants est la parole. Celle de l'homme debout qui aime en protestant et proteste en aimant. C'est aussi celle de Dieu à terre qui crée par son souffle et souffle sur ce qui est créé. C'est vrai, la parole est une drôle de force. Mais parfois un seul de ses rayons peut changer le cours de l'histoire, réconcilier les clivages des ultraforces ou montrer le chemin de saveurs à partager. Vous avez compris : pour être avec nous dans le monde du 3.0, une salutation s'impose: "que l'ultraforce soit avec vous". Une bonne manière de subvertir la fascination qu'elle exerce.